Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2011

du 22 septembre au 22 octobre 2011

"Les mondes mobiles" d'Hélène Duclos.

site H. Duclos.jpg


« Je développe un travail pictural sur la représentation de l’humanité. Je m’interroge sur la densité de cette humanité : la démographie, la répartition des groupes, la composition des familles... Je m’intéresse aux histoires, aux liens qui se tissent entre les individus, entre les groupes, sur ce qui crée la cohésion (rituels, mythes, transmissions…) ou au contraire sur ce qui la brise (mouvement des peuples, exils, émigrations…)

Pour cette exposition, j'ai travaillé mes toiles toutes ensembles et tous formats confondus. Il me faut ces espaces fragmentés et inachevés sous les yeux, à poursuivre, puis décider de les terminer l'un après l'autre en quelques jours. Durant ces longs mois de travail, j'ai écouté France Culture en permanence. Alors que mon corps et mon esprit se concentrent sur mes toiles, les rumeurs du monde m'envahissent et me donnent un fil à suivre. Je ne peins pas sur l'actualité, ces émissions qui s'enchaînent sont une matière sonore qui me donne une concentration, un rythme dans mon travail. C'est aussi mon lien indirect avec le monde extérieur durant mes journées, solitaire, en atelier.

De cette période sont sorties deux séries : migrations et peuples dehors.
Je ne conçois aucun tableau au préalable, je ne sais pas ce qui va "sortir", je laisse les peintures apparaître, sans les guider. Je ne m'intéresse qu'à la matière, la composition, les couleurs, l'équilibre, l'harmonie de l'ensemble. Ainsi, l'œuvre ne porte pas en elle une logique univoque mais une somme de sensations, de flux qui appellent des questionnements complexes et superposés."

Hélène Duclos - août 2011

Biographie
Après des études aux Arts appliqués de Paris (design textile), puis quelques
voyages sur des territoires ressources, j’entame une recherche plastique personnelle.
Je collabore régulièrement avec des danseurs, des musiciens, des circassiens
(de 1998 à 2002) et développe en parallèle une recherche picturale autonome.
Après m’être formée à la technique ancienne de peinture à l’huile sur bois enduit
(technique des icônes), je complète ma formation au Vietnam en 2003,
en m’initiant à la technique du laque oriental. Ces lents et patients apprentissages
me font peu à peu entrer dans la matière, dans l’univers et dans l’Histoire
de la peinture. J’en comprends physiquement, émotionnellement, intellectuellement
et spirituellement la substance : la peinture est un langage à part entière,
universel et intemporel, il appartient à chacun d’en trouver sa propre interprétation.
C’est en piochant à travers l’Histoire de l’art, sans limites géographiques,
temporelles, thématiques, que j’accumule peu à peu des éléments
qui me servent à transcrire mon interprétation du monde.
Depuis 1996, j’expose dans des galeries, des foires, des salons en France
(Paris, Lyon, Annecy, Caen, Nantes, Metz, Tours, Aix-en-Provence, Montpellier, Crozon...)
et à l’étranger (Belgique, Allemagne, Manille (Philippines) et Hong-Kong).

15:31 Publié dans 6. vus chez balthazar | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.